Malgré ses vastes ressources naturelles, la RDC est l’un des pays les plus pauvres du monde


La crise économique, l’insuffisance alimentaire, les épidémies et l’insécurité alimentaire dues aux conflits sont parmi les principaux facteurs qui affectent le bien-être de la femme.

• Les Femmes et Filles présentant une déficience intellectuelle sont particulièrement plus affectées, plus vulnérables et aussi plus exposées aux violations des droits humains.

• Les services de base offerts à l’ensemble de toutes les femmes sont insuffisants et de qualité relativement bonne

• Par contre, les services spécifiques aux personnes vivant avec la Déficience Intellectuelle sont quasi inexistants.

• Ces personnes ne reçoivent pas les services essentiels en matière de la Santé et d’
éducation et sont tenues à l’écart des rapports sociaux normaux.
 
• Il apparait que leur situation n’est pas traitée avec équité
Bien que le pays n’ait jamais organisé de recensement de la population totale depuis 1984, l’annuaire statistique RDC la plus récente ne fournit que les structures s’occupant des personnes vivant avec handicap physique de manière générale de la ville de Kinshasa.

• La DI est un domaine négligé même les données essentielles sur la présence ou l’absence de ressources et de service genre de personnes vivant avec DI n’existe pas et pourtant il apparait un besoin réel d’avoir une base de données exhaustives pour servir de catalyseur au soutien et à la planification des efforts en faveur des filles et femmes vivant avec DI