UNE  SEANCE  D'INFORMATION  ET  D'ECHANGE  AVEC  LES  FEMMES LEADERS  D'UVIRA

Depuis des temps, les droits de la femme ou la fille existent et se trouvent quasi coincés par des actes ignobles perpétrés à l’endroit de la femme. La convention Internationale relative aux droits de l’enfant ne reconnait que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine ainsi que l’égalité et les caractères inaliénables de leurs droits sont le fondement des libertés de la justice et de la paix dans le monde. 

Cette même convention définie un enfant comme étant tout être humain âgé
de moins de 18ans, sauf si la majorité est atteinte plut tôt en vertu  de la législation qui lui est applicable. Cependant
la charte humanitaire ne souligne que toute personnes touchées par une
catastrophe ou un conflit armé  ont le
droits a une protection et une assistance qui leurs garantiront les conditions
de base pour vivre avec dignité.

 

C’est avec ces propos que le modérateur  a introduit l’atelier d’information avec les femmes leader d’uvira après une courte prière de commencement, mais aussi la présentation des participants dans l’atelier

.L’Association de Développement pour l’intégration sociale au Congo

ADISCO asbl en sigle, est une organisation des droits congolais œuvrant principalement pour la prise en charge des  femmes et filles vivant avec Déficience Intellectuelle et autres handicapes physique. La coordinatrice a son tours  prend la parole pour expliquer qu’est-ce que l’ADISCO, le contexte est la création  avec beaucoup plus de précision et détail en disant que l’ADISCO est une association à base communautaire

Nicole Basubi

Coordonatrice chez ADISCO-RDC asbl

ADISCO ASBL œuvrant
pour la prise en charge des femmes et filles avec Déficience Intellectuelle et
autres  handicapes mental. Elle  ajoute en disant que l’organisation s’occupe

de la promotion aux soins de Santé primaire, l’éducation et la sécurité alimentaire.

 

Dans son discourt elle précise que la RDC, malgré ses vastes ressources naturelles, est l’un des pays le plus pauvre du monde. La pauvreté, la crise économique, l’insuffisance alimentaire, les épidémies et l’insécurité due aux nombreux conflits sont parmi les principaux facteurs qui affectent le bien-être de la population, les filles et les femmes présentant une Déficience Intellectuelle (DI) sont particulièrement plus affectées, plus vulnérables et aussi plus exposées aux violences et violations des droits humains de tout genre.